Rapport du MSC sur l’utilisation et l’application du Cadre d’Action du CSA lors de crises prolongées

Schermata 2021-02-08 alle 10.35.51

Rapport du MSC sur l’utilisation et l’application du Cadre d’Action du CSA pour la Sécurité Alimentaire et la Nutrition lors de Crises prolongées (Cadre d’Action FFA)

TÉLÉCHARGEZ LE RAPPORT EN FRANÇAIS ET EN ARABE !  

FRANÇAIS | ARABE

La dernière décennie a vu une augmentation spectaculaire du nombre de crises prolongées. Le nombre de personnes déplacées dans le monde est maintenant environ 80 % plus élevé qu’en 2010, tandis que les personnes déplacées internes ont atteint un niveau record. Les crises prolongées peuvent souvent engendrer des ruptures radicales dans les systèmes alimentaires, engendrant des niveaux extrêmes d’insécurité alimentaire, de malnutrition et de faim. Actuellement, il y a près de 60 millions de personnes sous-alimentées de plus qu’en 2014, en grande partie à cause du nombre croissant de conflits. En effet, la majorité des personnes sous-alimentées vivent dans des pays en conflit.

Historiquement, les discussions approfondies sur la sécurité alimentaire lors des crises prolongées ont été ignorées ou laissées de coté dans les programmes de politique alimentaire, étant donné que de nombreuses crises prolongées nécessitent en premier lieu des solutions politiques. Cependant, ces contextes posent des défis uniques – tant en ce qui concerne la durée de l’insécurité alimentaire que la complexité des interventions correctives appropriées – et exigent en conséquence des solutions uniques.

Pendant de nombreuses années, les organisations populaires des régions en conflit se sont mobilisées pour se concentrer sur cette question vitale. En 2012, le CSA s’est emparé de cette priorité et a lancé un processus visant à créer un cadre d’action pour guider les approches globales en matière de sécurité alimentaire dans de telles circonstances. Cette évolution a été célébrée comme une victoire par le Mécanisme de la société civile et des peuples autochtones (MSC).

Le Cadre d’action FFA est unique en ce sens qu’il met l’accent sur l’analyse, la résolution et la prévention des causes sous-jacentes des crises prolongées, ainsi que sur l’insécurité alimentaire et la malnutrition que ces crises engendrent si souvent. Le Cadre d’action FFA est ancrée dans le cadre des droits humains et du droit humanitaire, ce qui est fondamental pour atteindre ces objectifs et pour garantir la responsabilité et la restitution pour les personnes impactées par les crises. Tout aussi important, le cadre reconnaît que le renforcement de la résilience doit améliorer la capacité des populations à prévenir les crises, et non pas seulement à s’y préparer ou à les surmonter. Comme l’affirment les communautés touchées par les crises, elles ne devraient pas être livrées à elles-mêmes ni devoir s’adapter aux crises, en revanche elles devraient être soutenues pour résister à leur réémergence et parvenir à un rétablissement et à un développement significatifs.

Le Cadre d’action FFA fournit une base indispensable au CSA et à d’autres plateformes politiques pour mieux discuter et définir des réponses globales et cohérentes, mais aussi les processus nécessaires à leur mise en oeuvre et les méthodes spécifiques à chaque contexte pour la résolution des conflits et la consolidation de la paix.

Le présent rapport vise à compléter l’évaluation de la mise en oeuvre du Cadre d’action FFA menée par le CSA en fournissant des réflexions des organisations de la société civile sur : a) la mise en oeuvre et l’alignement sur le Cadre d’action FFA (ou l’absence d’alignement) des décisions politiques et des actions prises dans leur pays souffrant de crise prolongée ; b) les principaux obstacles et défis à l’utilisation et à la mise en oeuvre du Cadre d’action FFA ; c) les expériences des OSC en matière de plaidoyer pour la mise en oeuvre du Cadre d’action FFA ; d) la cohérence entre le Cadre d’action FFA et les obligations et engagements préexistants (contraignantes et non contraignantes) des États, afin d’aider à orienter la promotion du Cadre d’action FFA et assurer le Suivi de sa mise en oeuvre ; e) les recommandations pour la création d’un outil de suivi du Cadre d’action FFA ; f) les recommandations au CSA et à ses membres et participants, ainsi qu’à d’autres acteurs, pour faire progresser l’utilisation du Cadre d’action FFA ; g) les ressources pouvant aider à faire avancer la mise en oeuvre du Cadre d’action FFA.