Appel à Contribuions sur les mutations en cours dans les dynamiques rurales-urbaines!

outdoor-1807522_1280

Appel à contributions

Le 3 Février, 2017, le Groupe de travail à composition non limitée (GTCNL) du CSA sur l’urbanisation et la transformation rurale (UR&RT) a lancé un «APPEL A CONTRIBUTIONS POUR LE PARTAGE D’EXPÉRIENCES ET D’APPROCHES POLITIQUES VISANT À RELEVER LE DÉFI DE LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET DE LA NUTRITION DANS LE CONTEXTE DES MUTATIONS EN COURS DANS LES DYNAMIQUES RURALES-URBAINES« , accompagné d’un modèle pour la soumissions des études de cas disponibles dans toutes les langues officielles de l’ONU EN, ES, FR, RU, AR, CH.

L’objectif de cet APPEL A CONTRIBUTIONS est de recueillir de brefs résumés d’expériences et d’approches politiques portant sur la sécurité alimentaire et la nutrition dans le contexte de l’urbanisation et de la transformation rurale en insistant sur les liens ruraux-urbains..

Pour connaitre les thématiques précises et les critères pertinents qui détermineront le choix des soumissions, merci de vous référer à cette lien.

Merci de noter que cet appel ne veut pas uniquement recueillir des études de cas qui ont connu le succès, mais plutôt des expériences, à résultat positif ou non, étant donné que des échecs politiques peuvent permettre de tirer des leçons et de réfléchir à des améliorations futures.

L’accent devra être mis sur les leçons apprises (positives et négatives) et sur comment ont été abordées les lacunes, les obstacles et autres conditions défavorables (administratives, économiques, politique etc.).

Les études de cas peuvent être présentées dans toutes les langues officielles de l’ONU (AR, CN, EN, ES, FR, RU), en utilisant cette modèle et ne doivent pas dépasser 1000 mots.

En plus d’utiliser ces expériences dans le cadre du CSA, en tant que MSC, nous les utiliserons pour créer notre propre compréhension de la façon dont nous considérons la transformation rurale et son rôle de soutient a le droit à l’alimentation et à la nutrition dans le contexte de la souveraineté alimentaire.

La Date limite pour les soumissions est le 15 Mars, 2017, mais comme nous avons l’intention de compiler les études de cas contribuées par les OSC et de les soumettre, au nom du MSC, via le Groupe de Travail du MSC sur l’urbanisation et la transformation rurale, merci d’envoyer vos soumissions avant le 10 Mars a Imogen Ebsworth : imogen.k@gmail.com

Pourquoi est-il important que le CSM contribue?

Le CSA a lancé l’Axe de travail sur l’urbanisation et la transformation rurale en Décembre 2015 et jusqu’à présent, il s’est concentré sur l’identification des domaines politiques pertinents pour le CSA découlant de l’urbanisation et la transformation rurale.

Dans un deuxième temps l’Axe de travail projette de rassembler des études de cas reflétant les expériences à cet égard. Il est prévu que sur la base de l’analyse des documents soumissionnés, le CSA identifiera les messages clés à discuter lors du Forum de la CSA44.

D’une manière générale, la thématique retenue par cet Axe de travail est très importante pour la société civile car elle couvre les problèmes de sécurité alimentaire liés aux changements socio-économiques actuellement en cours à travers le monde, regroupés sous les termes de « urbanisation et transformation rurale ».

A travers le monde, les zones rurales gérées par les paysans, les éleveurs pastoraux et les pêcheurs artisanaux, ainsi que les territoires autochtones, ont non seulement toujours été les principaux fournisseurs d’aliments culturellement adaptés mais sont également des sources de biodiversité agricole, de variétés de pain locales, ainsi que des centres des connaissances relatives aux écosystèmes locaux. A l’heure actuelle, ces systèmes historiquement fondamentaux affrontent des changements dramatiques.

Nous sommes d’avis que ce changement majeur dans l’histoire de l’humanité, désigné par cet Axe de travail sous le terme de «transformation rurale», est engendré – conjointement avec d’autres causes – essentiellement par des facteurs externes et des approches politiques qui sont centrées sur les villes. Il est donc très important que la société civile puisse contribuer à ce que les voix des plus affectés – les petits producteurs ruraux, les femmes, les jeunes, les précaires et autres groupes vulnérables en milieu urbain – soient entendues et prises en compte dans l’analyse politique et les documents.

Nous pensons que l’intégration de la vision rurale, la prise en compte des voix des populations rurales et l’exploration des potentiels des zones rurales à travers des approches innovantes comme par exemple l’agroécologie et les systèmes alimentaires locaux sont des éléments essentiels pour comprendre comment il est possible d’aborder la transformation rurale sans pour autant démanteler l’agriculture paysanne.

Merci d’envoyer vos contributions ou bien de faire circuler cet appel en le faisant suivre:

  • aux organisations susceptibles d’être intéressées
  • aux secteurs sociaux concernés !!!

Merci de nous aider à faire entendre les voix des plus affectés dans les travaux et débats du CSA!

Amicalement,

Elene et Kuria

Coordonnateurs du Groupe de Travail du MSC sur l’Urbanisation et la Transformation du Monde rurale