Rapport Annuel du MSC 2017//2018

Schermata 2019-04-11 alle 09.37.35

Rapport Annuel du MSC 2017//2018

Téléchargez ici le Rapport Annuel!

La période 2017/2018 a été particulièrement intense pour le MSC. Le Rapport Annuel fournit un aperçu de l’engagement du MSC vis-à-vis de l’ensemble des processus politiques du CSA entre septembre 2017 et octobre 2018 et résume les principaux messages politiques du MSC en vue de la 45éme session du CSA. Comme les années précédentes, ce rapport comporte également un bilan du MSC concernant l’utilisation, l’application et le suivi des résultats politiques du CSA, ainsi qu’un résumé des discussions et des décisions du Comité de Coordination (CC) lors de la période couverte par le rapport. Il conclut par un panorama financier pour l’exercice 2017/18 et les perspectives d’évolution pour le 2019.

Le présent rapport a été soumis à l’examen de la réunion du Comité de coordination et du Forum du MSC du mois d’octobre, dans le cadre des procédures d’élaboration de rapports et de reddition de comptes prévues par le MSC. Il a été révisé et mis à jour après ces réunions du MSC et après la 45éme session du CSA.

De nombreux éléments seraient dignes d’être soulignés dans cette introduction. Nous n’en mentionnerons qu’un seul, ici : le fait que le Comité de Coordination ait discuté et convenu, lors de sa réunion de juillet 2018, de modifier le nom du MSC, suite à la proposition du secteur des peuples autochtones présentée en septembre 2017. Le changement du nom a été ratifié à l’unanimité par le Comité de Coordination du MCS au cours de sa réunion d’octobre et partagé et accueilli par le Forum du MCS au cours d’une cérémonie collective de célébration très inspirante. Le nom complet du MSC est donc : « Mécanisme de la société civile et des peuples autochtones (MSC) pour les relations avec le Comité de la sécurité alimentaire mondiale des Nations Unies (CSA) ». L’obtention d’un consensus, au sein du Comité de Coordination du MSC, sur cette modification, a constitué un important exercice, du fait qu’elle a supposé des échanges approfondis, une compréhension mutuelle accrue et la pleine reconnaissance des luttes de longue date et actuelles que les Peuples Autochtones encore mènent pour être reconnus dans leurs identités en tant que Peuples Autochtones.