Evaluation du MSC

green-2983254_1920

Évaluation du MSC 2018

Schermata 2019-04-12 alle 11.06.29L’évaluation indépendante du MSC effectuée par Priscilla Claeys et Jessica Duncan est terminée et le rapport complet est enfin disponible à ce lien.

Veuillez trouver ci-dessous les termes de référence et le processus de base qui ont guidé le processus tout au long de l’année 2017//2018.

Les conclusions et recommandations de l’évaluation du Mécanisme ont été examinées lors de la réunion du Comité de coordination d’octobre 2018 et lors du Forum du Mécanisme les 13 et 14 octobre 2018.

Vous trouverez également sur ce lien un document de travail sur la facilitation préparé pour le CSM par Josh Brem-Wilson du Centre pour l’Agroecologie et la Résilience dans l’Université de Coventry (Royaume-Uni) en septembre 2018, qui complète le travail de l’évaluation du MSC.

Termes de référence pour l’évaluation du MSC

Contexte et processus

Comme prévu dans le document fondateur du MSC, une première évaluation du MSC a été réalisée en 2013/2014 et ses résultats ont été présentés et débattus au CC en juillet 2014. Vous pouvez consulter le rapport complet ici.

L’exercice a été jugé très utile pour le développement du Mécanisme et, par conséquent, une deuxième évaluation a été prévue pour 2017-2018. Lors de la réunion du CC en mai 2017 il y a eu une première discussion sur la portée du domaine d’application et les thématiques de cette évaluation, tandis que la réunion du CC en octobre 2017 a convenu sur une Note conceptuelle pour sa mise en œuvre ultérieure, entre décembre 2017 et mars 2018.

Objectif de l’évaluation 

L’évaluation est réalisée avec le but d’évaluer le fonctionnement du MSC en accord avec son document fondateur, ses principes directeurs, son mandat et ses fonctions. L’évaluation évaluera les forces et les faiblesses, les défis et les potentiels du MSC dans trois domaines: la dimension interne, la dimension externe et la dimension «visionnaire», comme indiqué en détail dans la section sur le domaine d’application.

L’évaluation portera particulièrement sur les trois dernières années, depuis la première évaluation du MSC réalisée en 2014. Les résultats de cette évaluation indépendante fourniront au MSC des idées et des orientations significatives afin de lui permettre de réfléchir sur l’espace qu’il veut occuper et comment il veut avancer en vue de devenir aussi efficace que possible dans ses futurs travaux en relation avec le Comité des Nations Unies sur la Sécurité alimentaire mondiale.

Portée de l’évaluation:

L’évaluation évaluera les principaux aspects du fonctionnement du MSC dans le contexte du CSA, tel qu’il est aujourd’hui, huit ans après la réforme. Cela signifie considérer le passé et étudier la manière dont le MSC a fonctionné et ce que le MSC a accompli ou pas, mais aussi regarder vers l’avenir et se poser la question de ce que nous nous attendons du MSC dans une période où le CSA est « à la croisée des chemins ». L’évaluation devrait aborder de manière systématique et structurée les dimensions clés suivantes:

  • La dimension interne du MSC: l’évaluation doit se pencher sur les modes de fonctionnement internes du MSC, les succès obtenus et les défis rencontrés par ses organisations participantes à travers les différents niveaux d’articulation de leurs luttes. Elle devra s’appuyer sur l’auto-analyse et l’auto-réflexion des structures de travail et des organisations participantes au sein du MSC qui ont été activement engagées ces dernières années, en posant, entre autres, les questions suivantes: Pourquoi pensent-elles qu’il est important de participer au MSC? Comment les organisations participantes dans le MSC évaluent-elles leurs propres faiblesses et forces dans cet espace qui articule les voix des OSC dans les processus politiques du CSA? Le flux de communication interne bidirectionnel fonctionne-t-il efficacement au sein du MSC? Quelle est la perception du travail du MSC et de ses structures de travail parmi les organisations participantes du MSC? Utilisons-nous nos ressources pour les questions les plus pertinentes et les utilisons-nous de la façon la plus efficace possible? Qu’est-ce qui a changé depuis la dernière évaluation du MSC en termes de réalisations, de problèmes et de défis? Qu’est-ce qui est nécessaire pour améliorer notre travail interne?
  • Dimension externe du MSC: l’évaluation doit également avoir une vision critique de l’efficacité et de l’utilité de l’espace de gouvernance mondiale du CSA pour les organisations de la société civile et les mouvements sociaux engagés dans le MSC, 8 ans après la réforme. Certaines des questions à soulever dans ce domaine sont les suivantes: Les résultats politiques du CSA sont-ils utiles aux luttes des personnes et aux processus politiques qui aident à améliorer les conditions de vie des communautés sur leurs territoires? Si oui, quels sont les facteurs clés? Et si non, quels sont les obstacles ou les éléments manquants? Quels sont les obstacles à l’utilisation, à l’application et au suivi des résultats politiques du CSA ? Le CSA aborde-t-il les problèmes les plus pertinents? Dans quelle mesure le CSA en tant que plate-forme de gouvernance mondiale de l’alimentation est-il un espace utile pour les organisations participantes au MSC? Comment les processus du CSA peuvent-ils être mieux reliés aux processus de politiques nationales et régionales en matière d’alimentation ainsi qu’aux espaces de gouvernance?
  • Le CSA dans 5 ans: une vision d’avenir pour le CSA. Les question clés sont : Quelle est la vision du MSC pour le CSA? Comment le CSA devrait-il être dans les 5 prochaines années? Quels seraient les éléments clés d’un CSA qui progresserait vers la réalisation de sa vision en conformité avec les rôles qui lui ont été assignés? Comment ce développement pourrait-il être réalisé? Quels devront être les rôles et les contributions du MSC dans la progression vers cet objectif ?

Méthodologie et processus d’évaluation

Les évaluateurs du MSC seront invités à proposer une méthodologie et un processus possibles sur la base de ces TdR. Pour cela il est recommandé d’utiliser et d’adapter à cette fin un cadre méthodologique basé sur les populations locales. La décision concernant la sélection de l’équipe d’évaluation du MSC dépendra dans une large mesure de la qualité et de la pertinence de cette proposition de méthodologie et de processus.

Résultats attendus, calendrier et budget de l’évaluation

Les évaluateurs présenteront un premier projet de rapport d’évaluation au MSC pour commentaires d’ici au mois de mars 2018. Ce projet sera révisé pour aboutir à une version finale d’ici à fin avril 2018. Il inclura un résumé synthétique de 3 pages maximum et ne dépassera pas 30 pages (sans annexes). Les évaluateurs sont également libres de développer d’autres types d’outils de communication pour partager leurs conclusions.

Les évaluateurs doivent présenter les conclusions et les recommandations de l’évaluation lors de la réunion du Comité de coordination du MSC en mai 2018.

Le budget disponible pour cette évaluation est d’un montant total de 12.000 euros (taxes incluses) pour l’équipe d’évaluation qui serait composée de deux personnes.

Critères de sélection de l’équipe d’évaluation:

Les évaluateurs effectueront l’évaluation du MSC de manière indépendante. Nous nous attendons que l’équipe d’évaluation soit composée de deux personnes, une femme et un homme, qui répondent aux critères suivants:

Les critères suivants doivent être pris en compte pour la sélection des évaluateurs:

  • Connaissance approfondie du MSC, de sa nature, de son mandat, de ses principes directeurs et de son histoire;
  • Connaissance approfondie du CSA, de son mandat et de ses rôles, de son histoire avant et après la réforme et de sa situation politique actuelle;
  • Expérience dans l’évaluation des processus politiques et des organisationsde la société civile travaillant dans le domaine de la souveraineté alimentaire, de la sécurité alimentaire et de la nutrition, et du droit à l’alimentation.
  • L’équipe de deux personnes est en mesure de couvrir les trois langues (anglais, français et espagnol) afin de pouvoir interagir directement avec les organisations participantes au MSC;
  • Etre familier avec des méthodologies de recherche et d’évaluation centrées sur les populations et les personnes.