Webinaire du MSC: La crise du COVID-19 et le CSA

ankara1

Mécanisme de la société civile et des peuples autochtones (MSC) pour les relations avec le Comité de Sécurité Alimentaire Mondiale des Nations Unies (CSA)

a le plaisir de vous inviter au webinaire

‘ La crise du COVID-19 et le Comité de la sécurité alimentaire mondiale 

Mercredi 16 Avril

15.00 – 17.00 (CET)

TÉLÉCHARGEZ LE DÉPLIANT ICI

Vous pouvez voir ici l’enregistrement du webinaire!

(Seulement disponible en anglais)

Panélistes:

Máximo ToreroSous-directeur général, Département du Développement économique et social de la FAO

Francesco BrancaDirecteur du Département Nutrition pour la santé et le développement, OMS

Olivia Yambi – Co-présidente IPES-Food

G.V. RamanjaneyuluDirecteur exécutif, Center for Sustainable Agriculture 

Sophia Murphy Spécialiste senior en agriculture, commerce et investissement, IISD

Mamadou GoitaDirecteur exécutif, IRPAD 

Co-facilitatrices: Nettie Wiebe and Ruchi Tripathi (MSC)

———————————–

L’interprétation EN/ES/FR sera assurée.

Si vous prévoyez de participer à la conférence par le biais de l’interprétation ES/FR, veuillez écrire à cso4cfs@gmail.com

 

Note de synthèse

Il devient chaque jour de plus en plus manifeste que les répercussions considérables de la pandémie de COVID-19 sur la santé humaine iront de pair avec une crise alimentaire aux dimensions mondiales, qui touchera le plus durement les pays dépendant des importations et les secteurs vulnérables de la population.

Les membres et les participants du CSA ont déjà entamé le suivi et l’évaluation des impacts du COVID-19 ainsi que l’identification de réponses à tous les niveaux. Le CSA peut compter sur son Groupe d’experts de haut niveau et, fait important, sur les données recueillies et les connaissances produites par les organismes ayant leur siège à Rome, notamment la FAO. Dans un même temps, à travers les multiples secteurs qui le composent, le CSA dispose d’un accès sans précédent aux éléments factuels et aux propositions émanant des groupes les plus vulnérables, lesquels sont aussi à l’origine de la majeure partie de la production d’aliments dans le monde. En rapprochant ces points de vue et ces perceptions, nous pourrons tirer des enseignements sur ce qui rend les systèmes alimentaires résilients et sur le processus normatif à engager pour œuvrer à des systèmes alimentaires équitables et durables.  

Nous vous invitons à assister à notre webinaire consacré aux impacts de la pandémie de Covid-19 sur les systèmes alimentaires et aux réponses politiques à y apporter. Le panel sera composé d’intervenant-e-s de différentes régions, provenant d’organisations internationales ainsi que du monde universitaire et de la recherche. Le format utilisé sera celui d’un dialogue animé, invitant les membres et les participant-e-s du CSA à participer activement.

Le Comité de la sécurité alimentaire mondiale occupe une position essentielle pour apporter une réponse politique mondiale coordonnée à la crise du Covid-19 et à la crise alimentaire.

Le Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) a été réformé en 2009 en réponse à une crise alimentaire précédente, ce qui en fait aujourd’hui la principale plateforme internationale et intergouvernementale ouverte œuvrant à garantir la sécurité alimentaire, la nutrition et le droit à une alimentation adéquate pour toutes et tous. A partir de l’expérience du dialogue multiacteurs et des résultats négociés qu’il a atteints ces 10 dernières années, il incombe au CSA d’apporter sa contribution à la recherche de solutions politiques aux fragilités du système alimentaire mondial que la crise du COVID-19 met tragiquement en relief. 

Lors des réunions qui ont eu lieu ces dernières semaines, les membres et participants du CSA ont commencé à forger une compréhension commune des implications du COVID-19 pour les systèmes alimentaires et du type d’instruments qui doivent être mis en place pour y répondre. Il a été rappelé que le rôle du CSA ne consiste pas à apporter une réponse opérationnelle, mais à garantir la coordination, la convergence et la cohérence des politiques ; d’ailleurs, la crise alimentaire qui est en train de frapper exigera une réponse politique mondiale coordonnée et efficace. La dramatique crise multiple qui se produit sous nos yeux est caractérisée par d’importants niveaux d’incertitude et de complexité. La science est plurielle et il existe des points de vue scientifiques divergents sur chaque sujet.  Dans les contextes démocratiques, les autorités publiques seraient bien avisées d’en prendre bonne note et d’organiser les délibérations en écoutant la diversité et la pluralité des savoirs et des points de vue.