Projet pour les négociations: Lignes directrices sur les systèmes alimentaires et la nutrition

avocados-3399809_1920

Projet pour les négociations

Lignes directrices du CSA sur les systèmes alimentaires et la nutrition

Téléchargez ici le projet

Russe||Anglais||Chinois||Espagnol||Arabe

Message du présidente du Groupe de travail à composition non limitée (GTCNL) du CSA sur les systèmes alimentaires et la nutrition (16 mars 2020)

J’ai le plaisir de vous présenter une version révisée des Lignes Directrices volontaires du CSA sur les systèmes alimentaires pour la nutrition (VGFSYN), qui servira de base aux prochaines sessions de négociation prévues respectivement en mai et juillet 2020.

Je tiens à remercier chaleureusement toutes les parties prenantes du CSA pour les commentaires fournis lors de la dernière réunion du GTCN et pour les contributions écrites sur le premier projet qui ont été utilisées pour la préparation de cette version révisée. 66 contributions contenant des suggestions et des commentaires très précis et détaillés nous ont été transmises. Nous avons fait de notre mieux pour les intégrer tout en essayant de maintenir le document à une longueur gérable.

Veuillez noter que, pour montrer plus clairement que notre objectif est de présenter des orientations sur la manière dont les transformations des systèmes alimentaires peuvent promouvoir une meilleure nutrition, le titre du VGFSyN a été légèrement modifié (Systèmes alimentaires POUR la nutrition).

La structure des deux premières parties a été modifiée pour assurer un flux plus logique entre les sections. Outre le contexte et la justification de l’exposé du problème, la première partie comprend désormais un certain nombre de concepts clés concernant les systèmes alimentaires et la nutrition. À cet égard, des définitions de régimes alimentaires sains, de régimes alimentaires sains durables et d’aliments nutritifs ont été incluses afin de définir le contexte du processus de convergence politique et ses principaux objectifs. Je suis fermement convaincu que le CSA, de par sa nature et son domaine de compétence, est le mieux placé pour être innovant en termes de concepts de sécurité alimentaire et de nutrition.

Dans la deuxième partie, le texte a été revu en particulier pour éviter les incohérences et les redondances avec la formulation de la première partie, tandis que des éléments supplémentaires ont été incorporés sur la base des contributions fournies par les parties prenantes du CSA. Une paire de principes directeurs a été éliminée car ils étaient considérés comme des actions, plus que comme des principes.

La troisième partie a été substantiellement modifiée pour intégrer les commentaires et suggestions que nous avons reçus, en essayant de garder la longueur gérable. Des paragraphes supplémentaires ont été ajoutés pour répondre aux attentes de nombreuses parties prenantes concernant l’approche du système alimentaire, la nature des éléments de preuve utilisés pour la conception des lignes directrices volontaires proposées et pour souligner la nécessité d’analyser les coûts de transition potentiels, les avantages et les compromis des actions prises dans les différents secteurs.

Les liens entre les différents domaines d’action sont désormais mieux expliqués, et chaque sous-section est introduite par un paragraphe plus détaillé soulignant la pertinence des questions qui y sont abordées.

La quatrième partie a été élargie pour répondre aux demandes de renforcement et être plus spécifique sur les actions liées à l’adoption et à l’utilisation de la VGFSyN. Elle a également été restructurée autour de trois sous-sections principales qui traitent respectivement de la mise en œuvre, du renforcement des capacités et du suivi.

Conformément au calendrier convenu, le document sera disponible et diffusé dans les six langues de la FAO d’ici la mi-avril afin de donner suffisamment de temps aux parties prenantes du CSA pour se préparer aux négociations. Une note séparée contenant des instructions et des détails sur le processus de négociation sera diffusée dans les semaines à venir.

Alors que nous nous rapprochons des dernières étapes de ce processus de convergence des politiques, je tiens à remercier à nouveau toutes les parties prenantes du CSA qui participent et contribuent activement à la préparation du VGFSyN, en assurant un niveau élevé d’intérêt, d’engagement et de participation tout au long du processus.

 

Dr Liliane Ortega

Présidente du GTCNL du CSA sur les systèmes alimentaires et la nutrition