Prolongation du date limite au 1 Décembre! Consultation virtuelle du HLPE sur le Rapport: Approches agroécologiques et d’autres innovations

myanmar-916560_1280

Prolongation du date limite au 1 Décembre! 

Approches agroécologiques et d’autres innovations pour une agriculture durable et des systèmes alimentaires qui améliorent la sécurité alimentaire et la nutrition – Consultation virtuelle du HLPE sur le projet V0 de Rapport 

Au cours de sa 44e session plénière (9-13 octobre 2017), le CSA a demandé au HLPE d’élaborer un rapport sur le thème « Approches agroécologiques et d’autres innovations pour une agriculture durable et des  systèmes alimentaires qui améliorent la sécurité alimentaire et la nutrition  », qui sera présenté à la 46e session plénière du CSA en octobre 2017.
Dans le cadre du processus d’élaboration de son rapport, le HLPE lance aujourd’hui une consultation virtuelle destinée à recueillir les opinions et les commentaires sur la portée et les éléments constitutifs du rapport, tels qu’exposés ci-après et proposés par le Comité de pilotage du HLPE.

Veuillez prendre note du fait que, parallèlement à cette consultation visant à établir la portée du rapport, le HLPE invite les experts intéressés à poser leur candidature pour faire partie de l’équipe du projet chargée d’élaborer ce rapport. L’équipe du projet sera sélectionnée à la fin 2017 et restera en fonction jusque juin 2017. L’Appel à candidature restera ouvert jusqu’au 15 novembre 2017; pour plus de détails veuillez consulter le site Web du HLPE www.fao.org/cfs/cfs-hlpe.

Portée du rapport du HLPE 
proposée par le Comité de pilotage du HLP

L’innovation a été l’une des principales chevilles ouvrières de la transformation de l’agriculture au cours des dernières décennies et sera essentielle pour répondre aux besoins d’une population qui ne cesse de croître à un rythme effréné ainsi qu’à la pression accrue exercée sur les ressources naturelles (notamment la biodiversité, les terres et l’eau), dans le contexte du changement climatique. L’agroécologie et d’autres approches, pratiques et technologies innovantes sont appelées à jouer un rôle fondamental pour renforcer la pérennité de l’agriculture et des systèmes alimentaires afin de venir à bout de la faim, de la malnutrition et de la pauvreté et contribuer à la mise en œuvre du Programme 2030.
Pour garantir la pérennité de l’agriculture et des systèmes alimentaires renforçant la sécurité alimentaire et la nutrition, il faudra non seulement élaborer de nouvelles connaissances et technologies, mais aussi : combler les écarts technologiques ; faciliter l’accès effectif aux et l’utilisation des technologies existantes ; et mettre au point des solutions propres au contexte et adaptées aux systèmes alimentaires locaux et aux écosystèmes locaux.
Au-delà de ces aspects techniques, le rapport se penchera sur l’importance des approches ascendantes et axées sur les personnes, sur la base de différentes formes de savoir, ainsi que sur le rôle d’une bonne gouvernance et d’institutions solides. Il examinera également les conditions favorables requises pour promouvoir les innovations scientifiques, techniques, financières, politiques et institutionnelles propres à renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition.
L’agroécologie, décrite simultanément comme une science, un ensemble de pratiques et un mouvement social, sera analysé dans ce rapport, à titre d’exemple d’approche novatrice holistique conjuguant la science et les systèmes de connaissances, les technologies et les processus écologiques traditionnels, et impliquant tous les acteurs pertinents dans le cadre de mécanismes de gouvernance inclusifs, participatifs et novateurs.
Ce rapport abordera également les contraintes et les risques potentiels des approches innovantes en matière de sécurité alimentaire et de nutrition, de santé humaine, de moyens d’existence et d’environnement. Face aux graves enjeux qui se posent dans le domaine environnemental, économique et social, les décideurs doivent savoir comment optimiser et perfectionner les contributions des approches, des pratiques et des technologies agro-écologiques et autres, tout en gérant les risques éventuels qui y sont associés.
Le rapport du HLPE abordera les questions suivantes:
  • Dans quelle mesure les approches agro-écologiques et autres approches, pratiques et technologies innovantes peuvent-elles améliorer l’efficacité des ressources, réduire au minimum l’empreinte écologique, renforcer la résilience, garantir l’équité et la responsabilité sociales et créer des emplois décents, en particulier pour les jeunes, dans les systèmes agricoles et alimentaires?
  • Quelles sont les controverses et incertitudes liées aux technologies et pratiques innovantes? Quels sont les risques associés ? Quels sont les obstacles à l’adoption de l’agroécologie et d’autres approches, technologies et pratiques innovantes et comment les aborder? Quels sont leurs impacts sur la sécurité alimentaire et la nutrition dans leurs quatre dimensions (disponibilité, accès, utilisation et stabilité), ainsi que sur la santé humaine et le bien-être, et sur l’environnement?
  • Quels règlements et normes, quels instruments, processus et mécanismes de gouvernance  faut-il mettre en œuvre créer un environnement favorable au développement et à la réalisation de l’agroécologie et d’autres approches, pratiques et technologies innovantes qui améliorent la sécurité alimentaire et la nutrition?   Quelles sont les incidences des règles commerciales et des droits de propriété intellectuelle sur le développement et la mise en œuvre de telles pratiques et technologies?
  • Comment évaluer et suivre les impacts potentiels de l’agroécologie et d’autres approches, pratiques et technologies innovantes, que ceux-ci soient positifs ou négatifs, sur la sécurité alimentaire et la nutrition? Quels critères, indicateurs, statistiques et mesures faut-il appliquer?