Consultation électronique sur le version zero du Rapport du HLPE sur l’Agroecology and other innovations Report

boat-2173226_1920

Rapport du HLPE sur

Approches agroécologiques et autres innovations pour une  
agriculture durable et des systèmes alimentaires qui améliorent
la sécurité alimentaire et la nutrition

Consultation du HLPE sur la version Zero du Rapport

Au cours de sa 44e session plénière (9-13 octobre 2017), le CSA a demandé au HLPEd’élaborer un rapport sur le thème « Approches agro-écologiques et autres innovations pour une agriculture durable et des systèmes alimentaires qui améliorent la sécurité alimentaire et la nutrition », qui sera présenté à la 46e session plénière du CSA en octobre 2019.

Dans le cadre du processus d’élaboration de ses rapports, le HLPE organise une consultation pour solliciter vos contributions, suggestions et commentaires sur la version V0 du rapport (pour plus de détails sur les différentes étapes de ce processus, cf. l’annexe attachée à la version V0 du rapport). Le HLPE utilisera les résultats de cette consultation pour améliorer le rapport qui sera ensuite soumis à une révision par des experts externes avant sa finalisation et son approbation de la version finale par le Comité directeur du HLPE.

Vous pouvez télécharger le rapport zero ici

(seulement disponible en anglais)

Date limite pour la soumission est le 5 November 2018

Télécharger la note du HLPE ici.

 

Pour contribuer à la version V0 du Rapport

Cette version V0 du rapport identifie des domaines de recommandation à un stade très précoce, et le HLPE accueille volontiers toute suggestion ou proposition. En vue de consolider ce rapport, le HLPE souhaiterait recevoir des contributions, suggestions fondées sur des preuves, références et exemples concrets, répondant, en particulier, aux importantes questions suivantes :

  1. La version V0 propose une analyse large de la contribution des approches agroécologiques et autres approches innovantes pour assurer la sécurité alimentaire et la nutrition (SAN). La version V0 est-elle utile pour clarifier les concepts principaux ? Pensez-vous qu’elle traite de façon adéquate l’agroécologie comme l’une despossibles approches innovantes ? La version V0 atteint-elle le bon équilibre entrel’agroécologie et les autres approches innovantes?
  2. La version V0 identifie-t-elle et documente-t-elle un ensemble adéquat d’approchesinnovantes ? Pouvez-vous identifier les lacunes importantes dans la présentation de ces approches ainsi que la façon dont elles pourraient être intégrées de façon appropriée dans le rapport ? La version V0 illustre-t-elle correctement les contributions de ces approches à la SAN et au développement durable ? Le HLPE reconnaît que ces approches pourraient être mieux articulées dans la version V0 et que leurs principaux points de convergence ou de divergence pourraient être mieux illustrés. La caractérisation et la comparaison de ces différentes approches pourrait-elle s’appuyersur les principales dimensions suivantes : ancrage sur les droits de l’homme, taille dela ferme, marchés et systèmes alimentaires locaux ou globaux (chaines de valeur longues ou courtes), intensité du travail ou du capital (incluant la mécanisation), spécialisation ou diversification, dépendance aux intrants externes (chimiques) ou économie circulaire, appropriation et utilisation des connaissances et technologies modernes ou utilisation des connaissances et pratiques locales et traditionnelles ?
  3. La version V0 souligne 17 principes agro-écologiques clefs et les organise en quatre principes opérationnels généraux et interdépendants pour des systèmes alimentaires plus durables : efficacité d’utilisation des ressources, résilience, équité/responsabilitésociales, empreinte écologique. Certains aspects majeurs de l’agro-écologie sont-ils manquants dans cette liste de 17 principes ? Cette liste pourrait-elle être plus réduite et, dans ce cas, quels principes devraient être fusionnés ou reformulés pour atteindre cet objectif ?
  4. La version V0 s’organise autour d’un cadre conceptuel qui lie les approchesinnovantes à leurs résultats en matière de SAN à travers leurs contributions aux quatre principes généraux pour des systèmes alimentaires durables mentionnés plus haut, et donc aux différentes dimensions de la SAN. Au-delà des quatre dimensions reconnues de la SAN (disponibilité, accès, utilisation, stabilité), la version V0 discute également une cinquième dimension : « l’agentivité » (ou la capacité d’agir). Pensez- vous que ce cadre conceptual permette de traiter les principales questions ? Est-il appliqué de façon appropriée et systématique tout au long des différents chapitres pour structurer son argumentation générale et ses principales conclusions ?
  5. La version V0 offre une opportunité pour identifier des lacunes dans la connaissance,où des preuves supplémentaires sont nécessaires pour évaluer comment l’agro-écologie et d’autres approches innovantes peuvent contribuer au progrès vers des systèmes alimentaires plus durables pour une SAN renforcée. Pensez-vous que les principaux déficits de connaissance sont correctement identifiés, et que leurs causes sous-jacentes sont suffisamment articulées dans le rapport ? La version V0 omet-elle des déficits de connaissance importants ? L’évaluation de l’état de la connaissanceproposée dans le rapport est-elle basée sur les preuves scientifiques les plus récentes ou le rapport omet-il des références essentielles ? Comment la version V0 pourrait-elle mieux intégrer et tenir compte des connaissances traditionnelles, locales et empiriques ?
  1. Le chapitre 2 suggère une typologie des innovations. Pensez-vous que cette typologie est utile pour explorer les innovations nécessaires pour promouvoir la SAN ; pour identifier les principaux déterminants de et obstacles à l’innovation (au chapitre 3) etles conditions permettant d’encourager l’innovation (au chapitre 4) ? Y a-t-ild’importants déterminants, obstacles ou conditions propices insuffisamment traitésdans le rapport ?
  2. Un ensemble de « récits divergents » sont présentés au chapitre 3 pour aider àidentifier et examiner les obstacles et contraintes majeures à l’innovation pour la SAN.Cette présentation de « récits divergents » est-elle claire, complète, appropriée et correctement articulée ? Comment la présentation des principales controverses en jeu et des preuves correspondantes pourrait-elle être améliorée ?
  3. Cette version préliminaire du rapport présente, dans le chapitre 4, un ensembleprovisoire de priorités d’action, ainsi que des recommandations pour favoriser la contribution des approches innovantes aux transformations radicales des systèmes alimentaires actuels requises pour renforcer la SAN et la durabilité. Pensez-vous que ces résultats préliminaires constituent une base appropriée pour poursuivre laréflexion, en particulier pour concevoir des politiques de l’innovation ? Pensez-vousque des recommandations ou priorités d’action clefs manquent ou sont mal traitésdans le rapport ?
  4. Tout au long de la version V0, sont indiqués de façon provisoire, parfois avec des espaces réservés, des études de cas spécifiques qui pourraient illustrer le récitprincipal à l’aide d’expériences et exemples concrets. Les études de cas sélectionnéespermettent-elles d’atteindre le bon équilibre en matière de sujets traités et de couverture régionale ? Pouvez-vous suggérer des études de cas complémentaires qui contribueraient à enrichir et consolider le rapport ?
  5. La version V0 contient-elle des omissions ou lacunes majeures ? Certains sujets sont- ils sous- ou surreprésentés compte tenu de leur importance ? Certains faits ou conclusions sont-ils faux, discutables ou non étayés par des preuves ? Dans ce cas, merci de partager les preuves correspondantes.