La cinquante et unième session plénière (CSA 51) du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) s’est tenue en format hybride du 23 au 27 octobre 2023 au siège de la FAO à Rome et a été ajournée pendant l’examen de la sécurité alimentaire liée aux conflits. La plénière s’est réunie à nouveau le 25 novembre 2023 et a conclu les discussions et adopté le rapport final.
Une importante délégation du MSCPA représentant des groupes d’intérêt divers et variés, notamment : les petits exploitants agricoles, les éleveurs, les pêcheurs, les peuples autochtones, les travailleurs agricoles et alimentaires, les sans-terre, les femmes, les jeunes, les consommateurs, les personnes souffrant d’insécurité alimentaire en milieu urbain et les ONG, de toutes les régions du monde, a participé pour exiger d’être libéré de la faim, de l’oppression et de l’exploitation, et pour plaider en faveur de politiques de système alimentaire inclusives qui donnent la priorité à l’accès équitable aux ressources, s’attaquent aux causes profondes des inégalités systémiques et garantissent la réalisation des Droits humains sans discrimination.
Vous trouverez des informations détaillées, y compris les déclarations et les vidéos des sessions, ci-dessous et sur la page web du CSA 51.

Coordonner les réponses politiques à la crise alimentaire mondiale – L’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde en 2023

La session, qui s’est tenue le premier jour de la plénière, a débuté par une présentation du rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde en 2023 (SOFI). Elle a été suivie d’un débat de haut niveau sur les réponses politiques coordonnées à la crise alimentaire mondiale et sur l’avancement de la transformation des systèmes alimentaires pour la réalisation de la sécurité alimentaire, de la nutrition et du droit à une alimentation adéquate.
Le MSCPA a fait une déclaration, exprimant que la paix devrait être le moyen d’éradiquer la faim et la soif, faisant allusion à la situation actuelle à Gaza, dans les Territoires palestiniens occupés. André Luzzi, de HIC International, et Musa Sowe, du ROPPA, ont souligné la nécessité pour le CSA de tirer parti de sa fonction renforcée de plateforme, comme le reflète le plan de travail pluriannuel 2024 – 2027, pour coordonner les réponses aux crises mondiales sur la base d’un cadre des droits humains. Ils ont souligné l’augmentation des conflits à l’échelle mondiale, comme obstruant le droit à l’alimentation et ont exhorté le CSA à promouvoir ce droit en tant qu’outil pour faire face aux crises multiples.

Déclaration d’André Luzzi (International Habitat Coalition) et Musa Sowe (ROPPA) | Groupe de travail sur la gouvernance alimentaire mondiale du MSCPA
🔗 Lire la déclaration

https://youtu.be/XX_1wi1jZqw

Manifestation parallèle | Gouvernance alimentaire basée sur les Droits Humains – Coordonner les réponses politiques, rééquilibrer les pouvoirs et assurer la responsabilité des entreprises

En marge de la 51e session plénière du CSA, un événement parallèle s’est déroulé le 23 octobre 2023, mettant en lumière le besoin pressant d’un changement de paradigme dans la gouvernance du système alimentaire. Co-organisé par le Mécanisme de la société civile et des peuples autochtones (MSCPA) et le Groupe international d’experts sur les systèmes alimentaires durables (IPES-Food), l’Alliance mondiale pour l’avenir de l’alimentation (GAFF) et le ministère mexicain de l’Agriculture, l’événement a approfondi le besoin urgent d’examiner de manière critique l’architecture de la gouvernance de l’alimentation afin de garantir que la prise de décision du système alimentaire donne la priorité au bien public et au droit à l’alimentation pour tous.

Manifestation parallèle : Gouvernance des données dans la numérisation du système alimentaire – Réunir les petits producteurs alimentaires et les gouvernements

Le 24 octobre 2023, la 51e session plénière du Comité de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) a accueilli un événement parallèle sur le thème “La gouvernance des données dans la numérisation du système alimentaire – Rapprocher les petits producteurs alimentaires et les gouvernements”. Cet événement parallèle a été coorganisé par le groupe de travail sur les données du Mécanisme de la société civile et des peuples autochtones (MSCPA), le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l’alimentation, Michael Fakhri, et le gouvernement du Mexique.

Dialogues sur les “interconnexions” mondiales

La session s’est penchée sur les interconnexions entre la sécurité alimentaire, la nutrition et les événements mondiaux tels que le Sommet 2023 des Nations Unies sur les ODD, le Moment de bilan du Sommet des systèmes alimentaires des Nations Unies 2023, le Sommet du futur 2024, la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques COP 27 et COP 28, le Cadre mondial de biodiversité Kunming-Montréal, et la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification COP 15.
Représenté par Leonida Odongo, le MSCPA a fait part de ses préoccupations concernant la nature inadéquate, non inclusive et non participative du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires (UNFSS). Leonida a également annoncé le lancement d’un nouveau rapport du MSCPA intitulé They will feed us ! Une voie populaire vers la souveraineté alimentaire africaine,” qui met en lumière la manière dont l’UNFSS promeut les intérêts des entreprises dans les systèmes alimentaires en Afrique. Les principales conclusions révèlent qu’il est urgent de soutenir les systèmes de semences paysannes, de promouvoir l’agroécologie paysanne, de garantir l’accès à la terre et de protéger les droits des femmes, des peuples autochtones et des jeunes dans les systèmes alimentaires.
🔗 Lire la déclaration

https://youtu.be/hF30g8TLd8Y?si=aJbDkN1SKZ1Ai2Qv

Approbation des directives volontaires du CSA sur l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles dans le contexte de la sécurité alimentaire et de la nutrition

Le 24 octobre 2023, les Directives volontaires du CSA sur l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes et des filles (GEWGE) dans le contexte de la sécurité alimentaire et de la nutrition ont été approuvées. Paola Romero et Paula Gioia ont prononcé la déclaration du groupe de travail sur les femmes et les diversités de genre du MSCPA. Tout en appréciant les directives comme un premier pas vers des politiques alimentaires intégrant la dimension de genre, elles ont exprimé leur mécontentement quant aux points omis. Une action visuelle mise en scène par les membres du groupe de travail présents à Rome a complété la déclaration, suscitant les applaudissements de la plénière.

🔗 Lire la déclaration de Paola Romero (FIAN Colombie) et Paula Gioia (La Via Campesina) | Groupe de travail du MSCPA sur les femmes et la diversité des genres.

https://youtu.be/F9ayK_ytG5M?si=xobk25UoIsxpXU_T

Ressources connexes

https://www.youtube.com/watch?v=kE5RiNTOc4A

Approbation des Recommandations de politique générale du CSA sur le renforcement des outils de collecte et d’analyse des données sur la sécurité alimentaire et la nutrition (SAN) 

Le 25 octobre, Patti Naylor, membre du Comité Coordination du MSCPA et co-coordinatrice du groupe de travail sur les données représentant la National Family Farm Coalition, a présenté une déclaration au cours de la session plénière du CSA 51 sur l’approbation des recommandations politiques.

🔗 Lire la déclaration de Patti Naylor (NFFC) | Comité Coordination du MSCPA et Groupe de travail sur les données

Ressources connexes

https://youtu.be/OKwQUlWOpww?si=hMTs-g27_f0kzuQc

Approbation du programme de travail pluriannuel du CSA

Le programme de travail pluriannuel 2024-2027 (PTPA) du CSA a été approuvé par le Comité. Ce document, qui est le résultat d’un processus mené tout au long de l’année, définit les objectifs et les résultats attendus du CSA pour la prochaine période quadriennale, ainsi que les moyens de les atteindre. L’approbation de ce document a marqué une victoire importante pour le MSCPA. Le plaidoyer soutenu du MSCPA pendant la pandémie, y compris les consultations populaires et la campagne “Vous faites de la politique, nous avons faim“, a contribué à cette étape importante. La fonction de coordination ayant été intégrée à l’ensemble de la période quadriennale, le MSCPA a prévu de se focaliser sur les méthodologies et stratégies pour mettre en oeuvre le PTPA, en faveur du droit à l’alimentation.

🔗 Lire la déclaration de Saima Zia (Pakistan Kissan Rabbita Committee et La Via Campesina) | Comité de Coordination du CSIPM

https://youtu.be/15XSWrU1FfU

S’attaquer aux multiples dimensions des inégalités

Soulignant que l’alimentation est un droit humain fondamental, Bhavani Shankar, chef de l’équipe de rédaction du HLPE-FSN, a présenté le rapport intitulé “Réduction des inégalités au service de la sécurité alimentaire et de la nutrition.” Judith Hitchman (URGENCI) et Dee Woods (Landworkers’ Alliance), s’exprimant au nom du groupe de travail sur l’équité de la MSCPA, ont fait la déclaration suivante.

🔗 Lire la déclaration de Judith Hitchman (URGENCI) et Dee Woods (Landworkers’ Alliance) | Groupe de travail sur l’équité de la MSCPA

https://youtu.be/ycmteBOiuHE

https://youtu.be/pBbevzSi4_g

Suivi des recommandations politiques du CSA sur la volatilité des prix et la sécurité alimentaire et sur la protection sociale pour la sécurité alimentaire et la nutrition

L’événement de suivi du CSA 51 a réfléchi aux recommandations politiques du CSA sur la volatilité des prix et la sécurité alimentaire (approuvées en 2011, CSA 37) et sur la protection sociale pour la sécurité alimentaire et la nutrition (approuvées en 2012, CSA 39), les parties prenantes participantes partageant des exemples de leur application pratique.

Déclaration de Patti Naylor (National Family Farm Coalition) | Comité Coordination du MSCPA

Téléchargez le rapport du MSCPA “Monitoring the CSA policy recommendations on food price volatility and social protection” (octobre 2023)

https://youtu.be/GcjPsxEfLsk?si=WGUnBXMm1hS0LAsw

Événement spécial sur le droit à l’alimentation

L’événement spécial a donné lieu à un dialogue entre une série de parties prenantes sur les liens entre les Directives volontaires à l’appui de la concrétisation progressive du droit à une alimentation adéquate et l’évolution du contexte mondial de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Différents pays et groupes d’intérêt ont réfléchi aux bonnes pratiques et aux défis rencontrés en matière de droit à une alimentation adéquate dans le contexte de la crise alimentaire actuelle, notamment le rapporteur spécial des Nations unies sur le droit à l’alimentation, Michael Fakhri, et le MSCPA, représenté par Paola Romero (FIAN Colombie).

🔗 Lire la déclaration de Paola Romero (FIAN Colombie) | Groupe de travail du MSCPA sur les femmes et la diversité des genres.

Ajournement de la session plénière

La 51e session du CSA, qui s’est tenue du 23 au 27 octobre 2023, a été ajournée pour la deuxième année consécutive en raison de désaccords non résolus sur le contenu du rapport final. La reprise de la session a eu lieu le samedi 25 novembre 2023, en format hybride. Veuillez suivre ce lien pour plus de détails.

“Pourquoi la 51e session plénière du CSA a-t-elle été ajournée ?”

🔗 Lire la déclaration prononcée par Tyler Short (Family Farm Defenders et La Via Campesina) | Comité de Coordination du MSCPA

https://youtu.be/snnH-b7TzZo

Reprise de la 51e session plénière du CSA

Après près d’un mois de négociations internes entre les États membres du CSA, la session plénière reconvoquée a adopté par acclamation le texte du rapport final. Ce rapport contient les décisions prises pour chaque point de l’ordre du jour du CSA 51 et les débats importants qui ont eu lieu au cours de la session.

Au nom du MSCPA, Mariam Mohammad (Réseau arabe pour la souveraineté alimentaire), membre du Comité de coordination, a prononcé une déclaration énergique dénonçant l’utilisation par Israël de la nourriture et de l’eau comme armes de guerre contre les Palestiniens, et appelant les membres du CSA à respecter les dispositions du Cadre d’action du CSA pour la sécurité alimentaire et la nutrition dans les situations de crise prolongée.

🔗 Lire la déclaration prononcée par Mariam Mohammad

https://youtu.be/z9iiepGaX3Q

Bienvenue à la nouvelle Présidente du CSA

S.E. Nosipho Nausca-Jean Jezile, représentante permanente de la République d’Afrique du Sud auprès des agences des Nations unies à Rome, a été élue à la présidence du CSA. Son mandat a débuté le 25 novembre dernier.

Reportage dans la salle plénière le 27 octobre

Contacts
Twitter
Contacts

Privacy PolicyCookie Policy

Csm4cfs © 2024. Website by Marco Principia

to top
Appel à l’action
Participe aux mobilisations citoyennes

Pour contester le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires!

Je suis partant.e